Un jazzman franco-libanais de grand talent...
 

Toufic Farroukh

Saxophoniste , percussionniste, compositeur, Toufic Farroukh a donné au jazz une couleur et un rythme qui n’appartiennent qu’à lui. Avec ses musiques colorées, cet artiste libanais, aussi talentueux qu’éclectique, nous offre un vigoureux cocktail de rythmes électro-latinos et orientaux.

Un saxophone et un oud qui se donnent la réplique : Toufic Farroukh annonce la couleur. C'est un jazzman d'origine orientale. Et, s'il vit à Paris depuis longtemps, il s'inscrit dans la mouvance artistique actuelle du Liban. La musique de Toufic est à l'image de son pays.
Utilisant des instruments traditionnels (oud, ney, req, bouzouki) au sein de compositions jazz, il crée des ambiances à la fois nostalgiques et actuelles.
A la base, Toufic Farroukh est saxophoniste, il a étudié au conservatoire de Paris. A cette formation de jazzman, il allie une sensibilité orientale qu'il a cultivée en jouant notamment avec Fairuz ou Ziad Rahbani (fils de Fairuz et chef de file d'un style de musique libanaise fortement imprégné de jazz).

 

 

 "Little Secrets" paru en 1998, fait appel aussi bien aux instrumentations "classiques" du jazz ( base de saxophone, trombone, piano, batterie &..) qu'aux instruments traditionnels du Proche-Orient et du Maghreb. Oud, req (percussion orientale), ney (flûte), bouzouki, apportent une profondeur, une dimension qui va au-delà de la touche de couleur locale. Car Toufic compose également dans une veine de musique traditionnelle; et ces moments-là sont tout à fait remarquables. Puis, il incorpore ces passages au sein de son jazz, passant d'un style à l'autre au milieu d'un même morceau.

 

 

- Ce mélange crée un univers que Toufic définit ainsi : "C'est une musique peut-être un peu différente, mais ne cherchez pas à savoir qui est sa mère et qui est son père, d'où elle vient ni où elle va. "Little Secrets" est le disque d'un gars qui la sent comme ça, qui est toujours à la fois ici et là-bas".

 

lign4